top of page
DSC_2889.jpg
Ancre 1

PREMIÈRE ANNÉE

La première année de la formation professionnelle est axée sur la technique instrumentale et le jeu en groupe, approche de différentes esthétiques musicales et connaissance des grands courants des musiques actuelles. Travail sur les grilles d’improvisation, et sur la maîtrise rythmique.

ORGANISATION

30 semaines d’Octobre à Juin
412H de formation pour les chanteur.se.s et musicien·ne·s

 

1 classe de 12 à 15 étudiant·e·s.

Coordination pédagogique Frédéric Carbonnéry

TARIFS

2 835€ par an soit 315€ par mois.

DEUXIÈME ANNÉE

Ancre 2

La deuxième année de la formation professionnelle renforce les enseignements de la première avec un accent porté sur l’improvisation (libre ou codifiée) et une réflexion autour des notions d’intention et d’interprétation. Ouverture à d’autres champs artistiques (arts du cirque). Sensibilisation à l’environnement du musicien. Approche de la composition notamment par la M.A.O.

ORGANISATION

30 semaines d’Octobre à Juin
466H de formation pour Les chanteur·se·s et les musicien·ne·s

 

1 classe de 12 à 15 étudiant·e·s.

Coordination pédagogique : Christian Ton Ton Salut

TARIFS

3 015€ par an soit 335€ par mois

TROISIÈME ANNEE

TROISIÈME ANNÉE

La troisième et dernière année de formation professionnelle à Music’Halle a pour objectif la professionnalisation des musicien·ne·s et chanteur·se·s et leur insertion dans le secteur des musiques actuelles. Elle prépare également au titre du IOMA lequel est inscrit au Répertoire Spécifique (RS) et à l'AMMA lequel est inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

ORGANISATION

Cours de Novembre à Juin :

800H de formation au total

Coordination pédagogique : David Pautric

TARIFS

Un financement voire une rémunération sont possibles en 3ème année dans le cadre d’un conventionnement avec le Conseil Régional d’Occitanie.

  • PIANO
    Avec Frédéric Carbonnéry, Clara Girard, André Sutre, Frédérique Trunk, Thomas Terrien, Alma Pinta-Touret, Paul Quénée et Régis WILLMTechnique instrumentale Bases de technique pianistique, échauffement, détente, posture, équilibre, respiration, souplesse des bras et poignets, utilisation des lois physiques de poids, force et énergie. Connexion avec l’instrument et connaissance du clavier. Étude des gammes majeures et mineures, et leur corrélation, cercle des quintes. Accords parfaits et de 7eme : pratique des renversements, en accords et arpèges, voicings. Travail sur les principales progressions harmoniques, cadences, turn around etc… et ré-harmonisation de grilles. Étude du Blues : structure de base + gammes blues. Travail de pulsation et de rythme, passant du débit régulier à des séquences « rubato ». Coordination m.droite/m. gauche, indépendance des deux mains. Mise en pratique dans des pièces adaptées au niveau et goût de l’élève. Travail de déchiffrage et d’interprétation à partir de partitions type Real Book ou partitions écrites type « classique » d’époques et styles différents : Jazz , Blues, Musiques du monde, Musiques Actuelles etc… Reconnaissance de la tonalité d’un morceau, analyse harmonique de base des pièces choisies. Étude des difficultés techniques. Travail d’interprétation, nuances, son et expression. Approche et développement de l’improvisation Étude de la relation gamme/accord Travail d’improvisation sur une grille d’accords sur un répertoire proposé par le professeur ou l’élève : standards et blues, chanson, musique de film, pièces du répertoire classique et moderne, musique expérimentale et contemporaine… Développement du vocabulaire d’improvisation Pratique des modes, gammes majeures, mineures, diminuées, gammes en demi tons/tons, tons entiers, pentatoniques, notion de « riffs » ou cellules thématiques, développement thématique, travail du phrasé approprié au style. Etude et transcription de solos, construction d’un solo. Développement de l’autonomie sur la lecture de grilles façon Real Book : thème harmonisé main droite avec ligne main gauche, accords partagés. Travail sur les structures et les cycles :avoir la notion des cycles et des formes (AABA, Blues, 16 mesures…) les mesures (4/4,¾,6/8, mesures composées ). Travail du rythme. Travail de l’oreille Écoute et analyse d’une improvisation, travail des intervalles, mémoriser la ligne mélodique d’un thème, puis la ligne de basse, trouver des accords, relevé de solo, chanter ce que l’on joue. Transposer une grille quelconque en ayant mémorisé les progressions harmoniques. Chercher des enchaînements harmoniques. Coordination m.droite/m. gauche, Walking Bass, travail des accompagnements montuno style « Cubain », rythmiques brésiliennes et autres. Notions d’arrangement et de composition.
  • ACCORDÉON CHROMATIQUE
    Avec Jean-Luc Amestoy L’accordéon est envisagé comme : un gros poumon, avec lequel on apprend à respirer par le ventre ; un juke-box pour les nuls, et l’on peut chanter à plein poumons sur sa seule main gauche ; un coffre à jouets extensible, une boîte à souvenir, un sachet de madeleines ; une sono mobile, une boule à facettes et un écarteur à sourires ; et petit à petit, un orchestre de moins en moins désobéissant, dont l’élève apprend à diriger les musiciens imaginaires. L’objet du cours est d’une part de s’adapter à la demande de la personne qui vient avec son instrument (pour chanter, accompagner, faire de la scène ? Vers quelle esthétique ?) ; et de l’autre à lui donner accès à une meilleure compréhension du geste musical, geste qui se pratiquera en particulier à partir de modules d’improvisation extrêmement simples au départ, dont il s’agit ensuite d’étendre les potentialités musicales ; cela permet d’avancer vers les consciences rythmique et corporelle, la fluidité et l’inventivité du jeu, les complexités harmoniques et – si l’élève le demande – la lecture. ACCORDÉON CHROMATIQUE avec Marc GUITARD Arriver à une maîtrise et un contrôle de l’instrument de l’instrument : › Travail sur l’air, le soufflet ainsi que l’attaque des doigts sur le clavier. › Travail technique (gammes et arpèges). › Assouplissement des doigts. › Travail sur des projets de l’élève. Intégrations de l’accordéon dans plusieurs styles : › New musette (Galiano) › Swing & Swing Manouche › Latin › Tango Adaptation de l’instrument : › Chiffrage d’accords › Substitution d’accords (main gauche) › Travail sur l’accompagnement Travail sur des standards : › Accompagnent › Exposer un thème, improvisation (à partir de playback) Le but des cours est de donner une méthode de travail afin que l’élève puisse vite s’adapter et trouver sa place dans une groupe, ouvrir vers de nouveaux horizons.
  • CORDES
    CONTREBASSE Avec Julien Duthu Les aspects techniques De l’importance de la posture et de la relaxation. Technique main droite, travail du son et de vitesse. Technique main gauche, étude des positions, travail sur la justesse, le son, l’endurance, etc. Les gammes majeures et mineures, études des arpèges, licks, pour une connaissance parfaite du manche. Initiation à la technique d’archet. La contrebasse dans le Jazz L’histoire et les personnalités. Le rôle de l’instrument, le walking, construire ses lignes de basse. Travail sur les arpèges dans l’accompagnement. L’analyse harmonique et mélodique Travail de thèmes et de chorus. Étude du répertoire, mémorisation, pratique du relevé, transpositions. Travail de mémorisation d’une grille à partir de tierces et septièmes. Travail sur le chant et l’oreille : s’accompagner en chantant le thème, un solo ou un chemin. Harmonique à partir des tierces et septièmes. La contrebasse dans les musiques actuelles Étude et travail du répertoire et des styles (Funk, pop, latin, etc… ) Travail sur le groove (Binaire) Relevé de ligne de basse ou un chemin harmonique à partir des tierces et septièmes. VIOLON Avec Sylvie Cassagne et Raphaël Sibertin-Blanc La pédagogie de nos deux enseignants est basée sur la pratique du violon dans les musiques vivantes. Les cours sont autant destinés aux violonistes classiques curieux d’ailleurs, aux autodidactes, aux débutants. Un accent est mis sur la posture et la décontraction, l’improvisation, le travail du rythme et de l’harmonie. VIOLONCELLE Avec Eugénie Ursch Pour les personnes ayant déjà pratiqué cet instrument : L’objectif du cours de violoncelle est multiple et « sur mesure ». Il vise à : Acquérir une technique instrumentale solide et complète, par la méthode dite classique, tout en abordant des modes de jeux plus populaires ou plus modernes, en fonction des souhaits de l’élève. Développer un répertoire riche, varié aussi bien dans la tradition du violoncelle que dans l’ouverture aux musiques actuelles. Aborder la musique d’une façon ludique, enrichissante et épanouissante permettant à chaque élève de développer sa créativité, d’étendre sa culture, de s’exprimer dans différentes situations de jeu : soliste, accompagnement, travail d’ensemble, représentations, enregistrement en studio, etc. Travailler sur l’amplification du violoncelle : avec pédales d’effets et autres machines… Les élèves intéressés par cette section devront s’équiper dans les premières semaines d’une cellule, ces aspects seront également approchés dès les premiers cours. Pour les personnes débutantes : Les débutants motivés sont acceptés. Tout sera à construire : tenue de l’instrument, tenue de l’archet, localisation des notes, travail de l’oreille, travail du son, jeu collectif, le tout ayant pour objectif que l’élève devienne le plus rapidement autonome, au plus près des esthétiques musicales souhaitées.

Le IOMA
(Interpréter une Oeuvre de Musiques Actuelles)

Depuis le 18 novembre 2020, la certification Interpréter une œuvre de musiques actuelles (IOMA) est enregistrée au Répertoire Spécifique (RS).
Cette certification vise à certifier les compétences techniques et artistiques nécessaires au·à la musicien·ne interprète des musiques actuelles souhaitant exercer dans les secteurs du spectacle vivant, de l’industrie phonographique et de l’audiovisuel.
Elle permet au·à la musicien·ne interprète d’acquérir et de faire reconnaitre ses savoir-faire et compétences professionnels dans les musiques actuelles et d’accroitre ainsi son adaptabilité aux différentes activités professionnelles.
La certification IOMA se compose de 8 compétences, évaluées à l’issue d’une formation spécifique dans l’un des organismes de formation partenaires de la FNEIJMA.


Objectifs et contexte de la certification :


La certification "Interpréter une œuvre de musiques actuelles" vise à certifier les compétences techniques et artistiques nécessaires au musicien interprète des musiques actuelles souhaitant exercer dans les secteurs du spectacle vivant, de l'industrie phonographique et de l'audiovisuel.
Elle permet au musicien interprète d'acquérir et de faire reconnaitre ses savoir-faire et compétences professionnels dans les musiques actuelles et d'accroitre ainsi son adaptabilité aux différentes activités professionnelles.


Compétences attestées :


C1. Arranger une œuvre de musiques actuelles en vue de son interprétation, en utilisant les outils de musique assistée par ordinateur (MAO) et ses connaissances en culture et théorie musicale
C2. Préparer l'interprétation d'une œuvre de musiques actuelles en repiquant dans un extrait musical la partie correspondant à son instrument et en déchiffrant une partition
C3. Écrire une partition de musiques actuelles pour indiquer à d'autres musiciens les éléments nécessaires à son interprétation en utilisant les signes et les codes de la notation musicale
C4. Rédiger une fiche technique pour indiquer à l'équipe technique les éléments nécessaires au bon déroulement de la répétition et du spectacle en utilisant le lexique technique du spectacle

C5. Communiquer oralement avec l’équipe technique pour indiquer ses besoins en réglages sonores en utilisant le lexique technique du spectacle
C6. Régler son propre matériel d’amplification et de traitement du son pour contribuer à l’équilibre sonore des instruments en utilisant ses connaissances du matériel et ses capacités d’écoute
C7. Prévenir les risques auditifs et musculosquelettiques liés à sa pratique instrumentale et/ou vocale pour assurer son intégrité physique sur le long terme, en appliquant ses connaissances en réglementation sonore et en physiologie, anatomie et posture à sa pratique
C8. Interpréter, en tant que musicien side et lead, une œuvre de musiques actuelles en utilisant sa technique instrumentale et/ou vocale

 

L'AMMA
(Artiste Musicien des Musiques Actuelles)

L’AMMA est un titre de niveau 5 (Bac + 2), enregistré au RNCP depuis le 15 novembre 2021, qui atteste que son – sa titulaire dispose des compétences et des connaissances nécessaires à l’exercice du métier d’artiste musicien.ne des musiques actuelles.


Objectifs et contexte du titre :


L’AMMA permet à son titulaire d’élaborer et/ou de consolider son projet professionnel, d’attester de compétences techniques, artistiques et pour celui.celle qui le souhaite, de compétences de transmission pédagogique, aujourd’hui indispensables au développement professionnel des artistes musiciens.nes.
L’artiste musicien·ne des musiques actuelles exerce principalement ses activités d’auteur·e-compositeur·rice-interprète, dans les secteurs du spectacle vivant, de l’industrie phonographique et de l’audiovisuel. Il·Elle peut également exercer dans le secteur du tourisme. Les activités pédagogiques sont quant à elle exercées dans les secteurs de l’animation socioculturelle ou de la formation.
Selon l’activité exercée, le secteur professionnel et la structure qui l’emploie, l’artiste musicien des musiques actuelles est appelé : musicien·ne interprète / instrumentiste, chanteur·euse / auteur·rice-compositeur·rice/ formateur·rice, intervenant / animateur·rice-technicien·ne / professeur·e, enseignant·e / etc.


Compétences attestées :


Le titre AMMA se compose de 4 blocs de compétences :


- Bloc 1 : Elaborer son projet professionnel d’artiste musicien.ne des musiques actuelles

- Bloc 2 : Créer une œuvre de musiques actuelles

- Bloc 3 : Interpréter une œuvre de musiques actuelles

- Bloc 4 : Animer une intervention pédagogique et de médiation dans les musiques actuelles

Obtention :


Pour obtenir le titre AMMA, le la candidat.e doit valider deux blocs de compétences :


- Le bloc 1 impérativement

- Et au moins l'un des trois autres blocs

- Pour valider un bloc de compétences, toutes les compétences doivent être acquises

Les blocs peuvent être validés un par un de manière indépendante.
Il n'existe pas de passerelle ou d'équivalence entre le IOMA et L'AMMA


 

bottom of page