Texte-Le-Cycle-Long3ème année
COORDINATION PÉDAGOGIQUE
PIERRE DAYRAUD

DURÉE DE LA FORMATION
Formation complète étalée de Décembre à Juin soit 800H de formation
550 H de cours effectifs soit 21 H / hebdo – 250 H de suivi soit 9 H / hebdo
Au total, un plan de formation qui s’étale sur 30H hebdomadaire.

OBJECTIFS
Donner à chaque étudiant une for­ma­tion musi­cale de haut niveau en s’atta­chant au domaine musi­cal
(Musiques Actuelles) ainsi qu’aux aspects sociaux (sta­tuts, cadre juri­di­que) et économiques (les lois du marché)
qui se rap­por­tent aux acti­vi­tés du musi­cien pro­fes­sion­nel et pré­sen­ta­tion au MIMA.

PARTENAIRES
logospart CL3
Le CERTIFICAT MIMA

Le pas­sage de l’examen final le cer­ti­fi­cat pro­fes­sion­nel MIMA (Musiciens Interprètes des Musiques Actuelles) est obli­ga­toire dès lors que vous inté­grez la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle en 3ème année à Music’Halle. Une par­ti­ci­pa­tion finan­cière de 100 euros était demandé aux étudiants pour passer le MIMA. Elle vous sera deman­dée pour votre ins­crip­tion en 3ème année. Le titre MIMA est ins­crit au niveau IV (bac­ca­lau­réat), il est le pre­mier échelon d’artiste de la musi­que reconnu offi­ciel­le­ment* comme cer­ti­fi­ca­tion pro­fes­sion­nelle par le RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). La FNEIJMA (Fédération Nationale des Écoles d’Influences Jazz et Musiques Actuelles) le posi­tionne comme « pre­mier niveau de connais­san­ces en de ça duquel il appa­rait peu réa­liste de pos­tu­ler au métier en qua­lité d’artiste inter­prète des musi­que actuel­les. La défi­ni­tion de pro­fes­sion­nel étant : celui qui vit de son métier sur la durée, en reti­rant l’essen­tiel de ses reve­nus de cette acti­vité ».
* Arrêté du 6 février 2008, por­tant enre­gis­tre­ment au réper­toire natio­nal des cer­ti­fi­ca­tions pro­fes­sion­nel­les paru au JO du 21 février 2008.

 

PROGRAMME DES 6 UNITÉS DE FORMATION TOTAL 800 H

UF I 202 H | CULTURE MUSICALE


MODULE I SOLFÈGE / FORMATION MUSICALE

[SÉANCE PLÉNIÈRE]
Frédéric Carbonnery
– Entraînement de l’oreille, rythme, har­mo­nie, reconnais­sance, inter­val­les, accords etc.
– Relever, chan­ter puis jouer ce qu’on a chanté, enten­dre puis s’ana­ly­ser
– Base de l’arran­ge­ment, de l’écriture et de la com­po­si­tion
– Création d’un réper­toire joué en ate­lier orches­tre


MODULE II  LE COURS DE MUSIQUE

[SÉANCE EN ATELIER]
Denis Badault
Pédagogie glo­bale et par­ti­cu­lière de Denis Badault autour de l’impro­vi­sa­tion.
Travail sen­so­riel, mémoire active, ana­lyse, plai­sir du jeu, culture musi­cale et sens cri­ti­que. 


MODULE III ANALYSE

[SÉANCE PLÉNIÈRE]
David Haudrechy
Histoire des esthé­ti­ques musi­ca­les, par une écoute active, clés pour l’ana­lyse, ana­lyse com­pa­rée, ana­lyse sur par­ti­tion : lan­gage, tech­ni­que d’écriture et d’arran­ge­ment, son, ins­tru­men­ta­tions, style, envi­ron­ne­ment his­to­ri­que, social, poli­ti­que.


MODULE IV CULTURE RYTHMIQUE

[SÉANCE PLÉNIÈRE]
Ton Ton Salut
Culture musi­cale : écoute et ana­lyse som­maire de mor­ceaux choi­sis dans dif­fé­rents styles musi­caux.
Ensembles ryth­mi­ques : poly­ryth­mie avec pieds/mains/cuis­ses/voix. Mise en place et déchif­frage avec ins­tru­ment, jeux avec le métro­nome.
Étude du cahier de Culture Rythmique de l’inter­ve­nant avec objec­tifs avan­cés. Notions théo­ri­ques avan­cées.
Dictées ryth­mi­ques cour­tes, écriture de la bat­te­rie et des per­cus­sions. Mémorisation et « pho­to­gra­phie » de cel­lu­les de plus en plus lon­gues.
Pulsations et équivalences ryth­mi­ques. Décalages avan­cés et illu­sions ryth­mi­ques.


MODULE V COURS D’ARRANGEMENT

David PAUTRIC
Il s’agit tout sim­ple­ment d’être capa­ble de mettre ses idées par écrit en res­pec­tant un cahier des char­ges imposé : ins­tru­men­ta­tion, durée, genre musi­cal, etc…. Ceci sup­pose donc d’avoir un mini­mum les idées clai­res et de maî­tri­ser une cer­taine tech­ni­que. Rien d’extra­or­di­naire pour­rait-on dire en somme ! N’empê­che qu’il n’est jamais aisé d’y par­ve­nir. Un tra­vail à partir de com­po­si­tions per­son­nel­les et/ou de stan­dards rock, pop, chan­sons, jazz… sera concrè­te­ment réa­lisé en cours.



UF II 220 H | ATELIERS DE PRATIQUE COLLECTIVE


MODULE I  ATELIER ORCHESTRE

[SÉANCE EN ATELIER]
Pierre Dayraud – David Pautric

Apprentissage de formes musi­ca­les variées, en peti­tes for­ma­tions. Prise de cons­cience de sa place dans la fabri­ca­tion de la matière sonore. Constitution d’un réper­toire ori­gi­nal. Motivation, impli­ca­tion, par­ti­ci­pa­tion, pro­po­si­tion etc…Improvisation indi­vi­duelle et col­lec­tive : – acqui­si­tion d’un voca­bu­laire en fonc­tion d’un style, acqui­si­tion d’une syn­taxe, acqui­si­tion des réflexes, prise de déci­sion. – inter­pré­ta­tion : per­fec­tion, inves­tis­se­ment, émotion.


MODULE II  ATELIER MULTI-STYLES

Ton Ton Salut
Atelier de déchif­frage à partir de sup­ports écrits d’ori­gi­nes diver­ses : par­ti­tions du domaine public, Fake Books, Real Books etc. mais pour la plu­part trans­crip­tion de mor­ceaux pro­po­sés et rele­vés par l’inter­ve­nant.
Aucune bar­rière sty­lis­ti­que : Jazz, Rock, Blues, Chanson fran­çaise, Variétés inter­na­tio­na­les, Musique clas­si­que, Folklores divers (World Music)…

L’ Atelier se déroule sur trois plans :
1- déchif­frage brut des notes de la par­ti­tion.
2- adap­ta­tion de la par­ti­tion à l’ins­tru­men­ta­tion du groupe – ven­ti­la­tion des par­ties.
3- Exécution de la par­ti­tion et impro­vi­sa­tion à la demande.

Lorsque les étudiants sont capa­bles d’inter­pré­ter cor­rec­te­ment le mor­ceau (c’est à dire sans erreur mélo­di­que, har­mo­ni­que ou ryth­mi­que et à un tempo cons­tant), là s’arrête le tra­vail de l’ate­lier, lais­sant ainsi au groupe toute lati­tude pour le repren­dre, l’adap­ter et l’arran­ger plus tard de manière auto­nome et éventuellement le join­dre à son réper­toire. De 3 à 4 mor­ceaux sont ainsi déchif­frés par ate­lier de 3 heures. La dif­fi­culté des thèmes pro­po­sés est établie et adap­tée en fonc­tion du niveau des mem­bres du groupe. Il est par­fois pro­posé un tra­vail d’appro­fon­dis­se­ment de l’inter­pré­ta­tion. Le but de cet ate­lier multi-styles est avant tout de per­met­tre à l’étudiant une appré­hen­sion de la musi­que écrite sans inhi­bi­tion, en par­ti­cu­lier pour celui qui n’a jamais suivi de cursus de for­ma­tion clas­si­que. De plus, la régu­la­rité du tra­vail, le nombre des pro­po­si­tions don­nées et la diver­sité des styles abor­dés contri­buent en prin­cipe à la pro­gres­sion tan­gi­ble de l’étudiant en musi­ques actuel­les ainsi qu’à son émancipation des codes musi­caux tra­di­tion­nels.


MODULE III STAGES OCCASIONNELS

[SÉANCE PLÉNIÈRE ET EN ATELIER]
Ali Alaoui , Serge Lazarevitch, Pierre Dayraud, Marc Démereau, Ton Ton Salut, Jazz in Marciac.
Mise en place (phrasé, son, lan­gage) et inter­pré­ta­tion de dif­fé­rents cou­rants musi­caux portés par les musi­ciens ensei­gnants.
Travail col­lec­tif autour de diver­ses thé­ma­ti­ques jazz, musi­que orien­tale, musi­ques du monde, musi­ques nou­vel­les etc. Favoriser l’ouver­ture d’esprit, la curio­sité et le sens cri­ti­que.



UF III 34 H | TECHNIQUE INSTRUMENTALE ET VOCALE

COURS PARTICULIERS DE TECHNIQUE INSTRUMENTALE
Intervenants de Music’Halle 
Entretenir et par­faire son niveau ins­tru­men­tal de l’émission du son à la vir­tuo­sité, de la tech­ni­que à la créa­ti­vité. Cours de pos­ture et de tra­vail cor­po­rel lié à la pra­ti­que des ins­tru­ments joués par chaque étudiant.

 

UF IV 24 H | ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE & JURIDIQUE


MODULE II  STATUT JURIDIQUE ET ÉCONOMIQUE DU MUSICIEN

[SÉANCE PLÉNIÈRE]
Bérangère Sentex
Cadre juri­di­que, sta­tuts, régime fiscal et social, pro­tec­tion et cir­cu­la­tion des oeu­vres, les socié­tés civi­les.


MODULE I  LE MARCHE DU SPECTACLE ET SES ACTEURS


[SÉANCE PLÉNIÈRE]
Bérangère Sentex
Producteurs, agents artis­ti­ques, mai­sons de dis­ques, dif­fu­seurs, éditeurs, quels rôles et quels champs d’actions pour ces pro­fes­sions.



UF V 70 H | TRAVAIL SCÉNIQUE, ENREGISTREMENT


MODULE I ENREGISTREMENT ET MIXAGE

[SÉANCE EN ATELIER]
Serge Faubert
Au studio de l’IMPRIMERIE avec les inter­ve­nants des ate­liers orches­tres, il diri­gera deux séan­ces d’enre­gis­tre­ment de 6 heures cha­cune et une séance de for­ma­tion aux tech­ni­ques du son et de l’enre­gis­tre­ment de 6 heures également. Il s’agira d’obte­nir un enre­gis­tre­ment témoin/bilan du tra­vail régu­lier des ate­liers orches­tres. Chaque sta­giaire pourra alors faire une cri­ti­que éclairée de son tra­vail (son, mise en place, impro­vi­sa­tion, posi­tion dans l’orches­tre, inter­pré­ta­tion, créa­ti­vité etc.) tout en se confron­tant aux réa­li­tés d’une séance d’enre­gis­tre­ment et aux para­mè­tres de la ges­tion du son.


MODULE II  TRAVAIL SCÉNIQUE


[SÉANCE EN ATELIER]
Eric Lareine
Mise en forme scé­ni­que d’une pro­duc­tion musi­cale, uti­li­sa­tion et opti­mi­sa­tion des res­sour­ces de l’espace scé­ni­que : son, éclairage, tenue de scène, conduite lumière, fiche tech­ni­que, pré­sen­ta­tion, rap­port au public, pré­pa­ra­tion de l’ordre des mor­ceaux, etc.



UF VI 250 H | SUIVI, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION

TRAVAIL PERSONNEL, ATELIERS LIBRES, ÉVALUATION

+

EXAMEN BLANC (ÉPREUVES MIMA)
Frédéric Carbonnéry – David Pautric
Mise en situa­tion d’examen dans les condi­tions des épreuves ins­tru­men­ta­les du titre homo­lo­gué de la FNEIJMA : Musicien Interprète des Musiques Actuelles (MIMA).

Chaque élève pré­sente 3 mor­ceaux d’une liste pré-défi­nie, le jury en choi­sit un. L’élève pro­pose une com­po­si­tion per­son­nelle ou un arran­ge­ment ori­gi­nal d’un mor­ceau.
Le jury don­nera des conseils suite à cet examen blanc pour diri­ger l’élève vers une meilleure pres­ta­tion lors de l’examen défi­ni­tif .

FORMATION COMPLÉMENTAIRE
Un com­plé­ment de for­ma­tion pro­posé par le Pôle Culturel de Marciac est offert dans le cadre des stages d’ensem­ble et des mas­ters class ins­tru­men­taux. C’est l’occa­sion de créer des échanges entre les étudiants de l’Université de Toulouse le Mirail, du Conservatoire à Rayonement Régional et de l’ISDAT (Institut Supérieur des Arts de Toulouse). Nos étudiants sont également invi­tés à par­ti­ci­per aux pro­jec­tions et confé­ren­ces du Festival Peuples et Musiques au Cinéma orga­ni­sées par l’asso­cia­tion Escambiar. Ainsi, une appro­che de l’éthnomusicologie est inté­grée à leur cursus de for­ma­tion. Enfin, dans le cadre d’une conven­tion qui nous lie avec l’ ISDAT sur l’ensei­gne­ment supé­rieur des musi­ques actuel­les, nous accueillons les étudiants ins­crits dans cet établissement dans divers modu­les de for­ma­tion et de créa­tion.

BILANS, ENTRETIENS INDIVIDUELS
A la suite de l’ensem­ble des épreuves et réu­nions d’évaluations, des entre­tiens indi­vi­duels d’une demi-heure par sta­giaire sont orga­ni­sées en pré­sence du coor­di­na­teur péda­go­gi­que et du direc­teur de l’orga­nisme de for­ma­tion. Ils sont des­ti­nés à com­men­ter le résul­tat des dif­fé­ren­tes épreuves d’évaluations, de reve­nir sur le dérou­le­ment du stage (aspect posi­tif et cri­ti­que) et de débat­tre de l’avenir pro­fes­sion­nel de chaque étudiant. Un ques­tion­naire péda­go­gi­que est également remis à chacun pour avoir un retour per­son­na­lisé sur les ensei­gne­ments et démar­ches péda­go­gi­ques de chaque inter­ve­nant.

 

 LES TRIOS DE TON TON – Avril 2014
Sortie de stage au Mandala Jazz Club avec les élèves les élèves du Cycle Long 3ème année
de Music’Halle
dirigés par  Christian « Ton Ton » Salut.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer