Texte-Le-Cycle-Long2ème année
COORDINATION PÉDAGOGIQUE
CHRISTIAN TON TON SALUT

FORMATION COMPLÈTE ÉTALÉE D’OCTOBRE À JUIN SUR 34 SEMAINES
  424 H de FORMATION pour les CHANTEURS soit 11h/semaine

 394 H de FORMATION pour les MUSICIENS soit 10h/semaine

CL2-valéria-heures-hebdo-et-occases

INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUES HEBDOMADAIRES 206 H


TECHNIQUE INSTRUMENTALE › 1 H PAR QUINZAINE SOIT 17 H

Intervenants de Music’Halle
Travail pro­gres­sif des tech­ni­ques ins­tru­men­ta­les adap­tées au par­cours musi­cal de chaque étudiant (1h hebdo à 2 élèves).


FORMATION MUSICALE › 2 H HEBDO SOIT 72 H

F. Carbonnéry – L. Marc – F. Schadoroff – C. Suhubiette

Les inter­val­les : tous les inter­val­les mineurs, majeurs, justes et le triton.
Reconnaissance des inter­val­les et accords. Harmonisation des gammes mineu­res mélo­di­ques et har­mo­ni­ques et connais­sance des modes qui en décou­lent.
Cadences : V/I, II/V/I mineurs. Le blues (majeur et mineur).
Les mesu­res 12/8, 5/4, 7/4. Prise de cons­cience des cycles de 8, 12 mesu­res.
Utilisation de l’écriture pour la com­po­si­tion.
L’accent est mis sur la pra­ti­que de ces notions par le chant. Le cours de for­ma­tion musi­cale se pra­ti­que en majeure partie avec son ins­tru­ment.


COURS D’ANALYSE 17 H

David Haudrechy

Histoire des esthé­ti­ques musi­ca­les, par une écoute active, clés pour l’ana­lyse, ana­lyse com­pa­rée, ana­lyse sur par­ti­tion : lan­gage, tech­ni­que d’écriture et d’arran­ge­ment, son, ins­tru­men­ta­tions, style, envi­ron­ne­ment his­to­ri­que, social, poli­ti­que.


ATELIER ORCHESTRE › 2 H HEBDO SOIT 68 H

Lone Kent – Florent Hortal

Travail en petite for­ma­tion orches­trale, créa­tion d’un réper­toire sur les musi­ques vivan­tes : Jazz, Rock, Rhythm’n Blues, Funk, Groove, Electro-Jazz. On retrouve dans l’ate­lier les notions abor­dées dans la for­ma­tion musi­cale avec en plus :
– véri­fi­ca­tion des acquis sur la posi­tion dans le groupe, la place dans l’espace acous­ti­que.
– la pos­ture : cons­cience du corps et de l’influence sur la concen­tra­tion, la res­pi­ra­tion, la dis­po­ni­bi­lité.
– le son dans le col­lec­tif : le pla­ce­ment dans l’espace sonore avec choix précis de la place de chacun.
– la pro­duc­tion musi­cale : la cons­ti­tu­tion d’un réper­toire, l’espace scé­ni­que, les temps tech­ni­ques (balan­ces, connais­sance du maté­riel…), en vue de pro­duc­tions scé­ni­ques, tech­ni­que, un outil de mise en situa­tion, d’expé­ri­men­ta­tion et de véri­fi­ca­tion des don­nées théo­ri­ques.



INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUE OCCASIONNELLES 218H


ATELIER MULTI-STYLES 27 H

Ton Ton Salut

Atelier de déchif­frage à partir de sup­ports écrits d’ori­gi­nes diver­ses : par­ti­tions du domaine public, Fake Books, Real Books etc. mais pour la plu­part trans­crip­tion de mor­ceaux pro­po­sés et rele­vés par l’inter­ve­nant. Aucune bar­rière sty­lis­ti­que : Jazz, Rock, Blues, Chanson fran­çaise, Variétés inter­na­tio­na­les, Musique clas­si­que, Folklores divers (World Music)… L’ Atelier se déroule sur trois plans :
1 –  déchif­frage brut des notes de la par­ti­tion.
2 –  adap­ta­tion de la par­ti­tion à l’ins­tru­men­ta­tion du groupe
3 –   exé­cu­tion de la par­ti­tion et impro­vi­sa­tion à la demande.

Lorsque les étudiants sont capa­bles d’inter­pré­ter cor­rec­te­ment le mor­ceau (c’est à dire sans erreur mélo­di­que, har­mo­ni­que ou ryth­mi­que et à un tempo cons­tant), là s’arrête le tra­vail de l’ate­lier, lais­sant ainsi au groupe toute lati­tude pour le repren­dre, l’adap­ter et l’arran­ger plus tard de manière auto­nome et éventuellement le join­dre à son réper­toire. De 3 à 4 mor­ceaux sont ainsi déchif­frés par ate­lier de 3 heures. La dif­fi­culté des thèmes pro­po­sés est établie et adap­tée en fonc­tion du niveau des mem­bres du groupe (CL1, CL2, CL3). Il est par­fois pro­posé un tra­vail d’appro­fon­dis­se­ment de l’inter­pré­ta­tion lors­que les cir­cons­tan­ces le per­met­tent (ate­lier plus long, per­son­nel réduit etc.). Le but de cet ate­lier multi-styles est avant tout de per­met­tre à l’étudiant une appré­hen­sion de la musi­que écrite sans inhi­bi­tion, en par­ti­cu­lier pour celui qui n’a jamais suivi de cursus de for­ma­tion clas­si­que. De plus, la régu­la­rité du tra­vail, le nombre des pro­po­si­tions don­nées et la diver­sité des styles abor­dés contri­buent en prin­cipe à la pro­gres­sion tan­gi­ble de l’étudiant en musi­ques actuel­les ainsi qu’à son émancipation des codes musi­caux tra­di­tion­nels.


SÉANCE D’ENREGISTREMENT 18 H EN ATELIER

Serge Faubert

Au studio de L’ IMPRIMERIE à JOB avec les inter­ve­nants des ate­liers orches­tres :
– Deux séan­ces d’enre­gis­tre­ment de six heures
– Une séance autour de la tech­ni­que d’enre­gis­tre­ment et de l’envi­ron­ne­ment sonore sur scène. Il s’agira d’obte­nir un enre­gis­tre­ment témoin/bilan du tra­vail régu­lier des ate­liers orches­tres. Chaque étudiant pourra alors faire une cri­ti­que éclairée de son tra­vail (son, mise en place, impro­vi­sa­tion, posi­tion dans l’orches­tre, inter­pré­ta­tion, créa­ti­vité etc.) tout en se confron­tant aux réa­li­tés d’une séance d’enre­gis­tre­ment et aux para­mè­tres de la ges­tion du son
.


PRATIQUE COLLECTIVE EN TUTTI › 2 X 3 SÉANCES DE 6 H SOIT 36 H

Pierre Dayraud – Julien Duthu – David Haudrechy – JD. Rivaleau

Construction col­lec­tive et arran­ge­ments orches­traux à partir de com­po­si­tions et de scé­na­rios d’impro­vi­sa­tion pro­po­sés par les musi­ciens-ensei­gnants. Travail d’une pro­duc­tion musi­cale réu­nis­sant tous les sta­giai­res de la pro­mo­tion (ins­tru­men­ta­tion hété­ro­clite) dans un temps limité.


MUSIQUE ET INFORMATIQUE MUSICALE 18 H

Laurent Marc

Création de pro­jets MIDI avec ins­tru­ments vir­tuels per­met­tant de réa­li­ser des accom­pa­gne­ments de cer­tains des titres tra­vaillés en ate­lier d’orches­tre. Ce qui permet donc aux élèves de pra­ti­quer l’enre­gis­tre­ment de pistes MIDI, l’uti­li­sa­tion d’ins­tru­ments vir­tuels et d’obte­nir un sup­port pour tra­vailler la mise en place des thèmes et des impro­vi­sa­tions. Mais ser­vant aussi pour tra­vailler des séquen­ces har­mo­ni­ques type (V/I, II/V/I, etc.) ou de sup­ports pour l’impro­vi­sa­tion sur un accord ou un mode donné. Outre les tra­vaux d’enre­gis­tre­ment et d’édition de pistes MIDI, cela permet aux étudiants d’envi­sa­ger l’uti­li­sa­tion de signa­tu­res métri­ques diver­ses (¾ ; 4/4, 5/4 ; 6/4 ; 6/8 ; 9/8 ; 12/8 ; etc.) et de tempi divers, ainsi que les divers chan­ge­ments de tona­li­tés pos­si­bles. Notions d’enre­gis­tre­ment de pistes Audio : niveaux d’enre­gis­tre­ment, choix de la réso­lu­tion et de la fré­quence, créa­tion des pistes adé­qua­tes, mise au tempo de fichiers Audio, expor­ta­tion sous forme de fichiers *.wav (pour gra­vure CD Audio) ou MP3 et par­tage sur le web.


CULTURE RYTHMIQUE 18 H

Ton Ton Salut

Culture musi­cale : écoute et ana­lyse som­maire de mor­ceaux choi­sis dans dif­fé­rents styles musi­caux ensem­bles ryth­mi­ques : poly­ryth­mie avec pieds/mains/cuis­ses/voix.
Mise en place et déchif­frage avec ins­tru­ment, jeux avec le métro­nome. Étude du cahier de Culture Rythmique de l’inter­ve­nant avec objec­tifs avan­cés.
Notions théo­ri­ques avan­cées. Dictées ryth­mi­ques cour­tes, écriture de la bat­te­rie et des per­cus­sions.
Mémorisation et « pho­to­gra­phie » de cel­lu­les de plus en plus lon­gues.
Pulsations et équivalences ryth­mi­ques. Décalages avan­cés et illu­sions ryth­mi­ques.


TRAVAIL CORPOREL ET POSTURAL 6 H

Michèle Zini

Séance d’inté­rio­ri­sa­tion et de res­pi­ra­tion. Le corps du musi­cien est son ins­tru­ment le plus pré­cieux parce qu’unique et irrem­pla­ça­ble. Lui porter atten­tion permet d’une part d’opti­mi­ser le jeu ins­tru­men­tal au ser­vice du geste musi­cal et d’autre part de res­pec­ter les enjeux phy­sio­lo­gi­ques cor­po­rels (équilibre pos­tu­ral, rela­tion entre détente et enga­ge­ment, res­pi­ra­tion…). L’inté­rio­ri­sa­tion du regard et de l’écoute permet d’affi­ner une cons­cience tis­su­laire (fas­cias, os, vis­cè­res…) et une cons­cience spa­tio­tem­po­relle. Les exer­ci­ces se font dans une len­teur sen­so­rielle, glo­bale, linéaire met­tant en jeu des étirements pro­fonds. La res­pi­ra­tion sera abor­dée sous son aspect phy­sio­lo­gi­que, sen­so­riel. La tech­ni­que du souf­fle au ser­vice du chant et des ins­tru­men­tis­tes à vent sera lar­ge­ment déve­lop­pée.


ATELIER VOCAL 30 H

François Dorembus – Laurie Battista

Programme d’inter­ven­tion sur l’har­mo­nie et le jazz vocal. Trois dimen­sions en inté­rac­tion : Corporalité, Expressivité et Créativité.
Mise en œuvre de trois pro­jets d’ate­liers :
– Des repri­ses du réper­toire des musi­ques actuel­les et impro­vi­sées,
– Travail sur les modes uti­li­sés selon les com­pé­ten­ces des étudiants avec un tronc commun obli­ga­toire : pen­ta­to­ni­ques majeu­res et mineu­res, ionien, dorien prhy­gien et lydien
– Un texte poé­ti­que ou autre à défi­nir ensem­ble, à mettre en son et en musi­que par l’ate­lier.
– Création d’une com­po­si­tion col­lec­tive en forme de « cada­vre exquis » musi­cal.


INITIATION A L’ETHNOMUSICOLOGIE 12H

Bernard Lortat Jacob

Conférence d’intro­duc­tion à l’eth­no­mu­si­co­lo­gie des tra­di­tions musi­ca­les du bassin médi­ter­ra­néen avec Bernard Lortat-Jacob (eth­no­mu­si­co­lo­gue, direc­teur de recher­ches au CNRS) en lien avec le Festival Peuples et Musiques au Cinéma. Une mise en pra­ti­que en ate­lier suivra la confé­rence pour les étudiants de 2ème année ainsi qu’une res­ti­tu­tion publi­que pen­dant le fes­ti­val.


COMMUNIQUER EN MUSIQUE 12H

Jean-Denis Rivaleau

Il y aura 2 axes de tra­vail pen­dant ce stage : défi­nir une envie et la com­mu­ni­quer en vue de la réa­li­ser. Chaque élève doit défi­nir une situa­tion musi­cale qu’il a envie d’expé­ri­men­ter avec son ate­lier. Cela peut être : – un mor­ceau ou un bout de mor­ceau (compo/reprise) avec un arran­ge­ment précis. Plutôt compo si pos­si­ble ou reprise (très) per­son­na­li­sée. – une situa­tion pré­cise (ex:duo voix sax sur osti­nato de contre­basse) – un scé­na­rio (suite d’évènements ou de situa­tions) – autre…


TRAVAIL DE L’IMPROVISATION - 36 H

David Pautric

Développer les aspects tech­ni­ques (où j’en suis de la maî­trise de mon ins­tru­ment ?), les aspects har­mo­ni­ques (où j’en suis de ma connais­sance et de ma pra­ti­que des gammes et des accords ?) , mais aussi de mon expé­rience du rythme (mes trio­lets et mes silen­ces ?), pour envi­sa­ger l’impro­vi­sa­tion (libre ou cadrée) et de par là-même, que l’échange, la dis­cus­sion musi­cale puisse être rendue plus aisée. L’inven­ti­vité, l’écoute, le son et la clarté du dis­cours seront au centre de la pra­ti­que musi­cale de ce cours qui se dérou­lera en ate­lier.


ENVIRONNEMENT SOCIAL & JURIDIQUE DU MUSICIEN 12 H

Bérangère Sentex

Aspects (droits et devoirs) juri­di­ques sociaux et pro­fes­sion­nels qui com­po­sent l’envi­ron­ne­ment du musi­cien : appro­che des sys­tè­mes juri­di­ques, fis­caux et sociaux du spec­ta­cle vivant, régime des inter­mit­tents du spec­ta­cle, tutel­les admi­nis­tra­ti­ves, socié­tés civi­les etc


MUSIQUES NOUVELLES TENDANCES 15 H

Marc Démereau

Le tra­vail pro­posé dans cet ate­lier porte sur les points sui­vants : prise en compte du son comme phé­no­mène pre­mier, qu’il soit acous­ti­que, électrique, électronique, direct ou trans­formé au tra­vers des pro­ces­sus les plus divers… L’ins­tru­men­ta­tion est tota­le­ment ouverte et les bidouilleurs de tous poils sont les bien­ve­nus. Mise en lumière de cha­cune des qua­li­tés du son et de la façon dont il s’ins­crit dans l’espace. Recherche de moda­li­tés de jeu avec les autres : vers une véri­ta­ble impro­vi­sa­tion col­lec­tive. Propositions de modes de jeu, consi­gnes, pro­ces­sus d’impro­vi­sa­tion… Schémas pour la musi­que, explo­ra­tion des ter­ri­toi­res qui s’étendent entre la pure impro­vi­sa­tion et les musi­ques écrites. Ecoute, « culture géné­rale ». L’his­toire des Musiques Improvisées, Innovatrices ou Inclassables et autres modes d’expres­sion libres et peu média­ti­sés, leur « actua­lité ». L’ambi­tion de ce tra­vail est de vivre col­lec­ti­ve­ment des émotions parmi les plus fortes que la pra­ti­que musi­cale puisse pro­cu­rer !


 

TRAVAUX DIRIGES – stage et mise en pratique avec concert
Julien DUTHU 18h + concert
PIERRE DAYRAUD 18h + concert
François Dorembus 10h avec le LIDO

TRAVAIL PERSONNEL, SUIVI, ACCOMPAGNEMENT
Un tra­vail per­son­nel quo­ti­dien est néces­saire notam­ment pour main­te­nir et amé­lio­rer sa tech­ni­que ins­tru­men­tale et/ou vocale. De même qu’un tra­vail per­son­nel d’entraî­ne­ment, d’assi­mi­la­tion des connais­san­ces et de recher­che est indis­pen­sa­ble pour inté­grer les savoirs trans­mis tout au long du pro­gramme de for­ma­tion. Le suivi et l’accom­pa­gne­ment à l’inser­tion pro­fes­sion­nelle, la défi­ni­tion des objec­tifs et pro­jets pro­fes­sion­nels, grâce à la mise à dis­po­si­tion des res­sour­ces de Music’Halle (péda­go­gi­ques, tech­ni­ques et admi­nis­tra­ti­ves) sont également mis en oeuvre dans le cadre du pro­gramme de for­ma­tion.

BILAN INTERMÉDIAIRE, VALIDATION
A l’issue de l’année, des évaluations de la for­ma­tion sont effec­tuées : contrô­les conti­nus, épreuves écrites, audi­tions en public, bilans, évaluations col­lec­ti­ves et indi­vi­duel­les en milieu et en fin de ses­sion. En fin d’année, une attes­ta­tion de stage avec le détail des résul­tats péda­go­gi­ques sera remise aux étudiants au cours d’un entre­tien avec le coor­di­na­teur péda­go­gi­que. L’entrée en deuxième ou troi­sième année sera déter­mi­née en fonc­tion des résul­tats obte­nus.


Ateliers Cycles Longs 1ère & 2ème années [13-02-14]
Direction Cyril Amourette, Frédéric Carbonney, Lone Kent et Florent Hortal